Le bulletin de l'OPSAC

Le bulletin de l'OPSAC - numéro 13, novembre 2011

Note : Cette édition du bulletin d'information de l'OPSAC est la première dans ce nouveau format. Nous invitons vos commentaires.

Activités des membres de l'OPSAC

Autres nouvelles sur le financement des arts

Analyse et nouvelles ressources

Haut de la page

 

Activités des membres de l'OPSAC

Les organismes publics de soutien aux arts du Canada (OPSAC) discutent des futures orientations en matière de financement public des arts

Des représentants de conseils des arts et d'autres organismes publics de nature similaire de partout au Canada se sont réunis à Whitehorse (Yukon), du 16 au 18 novembre 2011, à l'occasion de la rencontre annuelle du réseau des Organismes publics de soutien aux arts du Canada (OPSAC).

Les directeurs généraux, les cadres supérieurs et les présidents de l'OPSAC ont discuté de l’incidence de l’évolution rapide des environnements sociaux, technologiques, démographiques, culturels, politiques et économiques sur les organismes publics de soutien aux arts, les artistes, les organismes artistiques, les citoyens et le public. De plus, ils se sont penchés sur les façons d’optimiser le rôle des organismes publics de soutien aux arts en cette période de compression des dépenses et sur les stratégies à adopter pour assurer un maximum d’efficacité aux investissements publics dans les arts.

Les membres de l'OPSAC ont apprécié la contribution du conférencier principal, Alan Davey, directeur général de Arts Council England (conseil des arts de l’Angleterre), et celle des conférenciers invités Stephen Huddart, président-directeur général de la fondation de la famille J.W. McConnell, et Cynthia White-Thornley, directrice générale de la Direction générale de la politique des arts de Patrimoine canadien.

Lien : http://cpaf-opsac.org/fr/nouvelles/archives/20111124.htm

Haut de la page

L'Alberta Foundation for the Arts approuve le Plan stratégique 2011­-2014

L'Alberta Foundation for the Arts (AFA) a approuvé son plan stratégique 2011--2014, lequel est essentiellement axé sur trois secteurs d'opérations clés. Le Plan stratégique 2011-­2014 est étroitement lié à la politique culturelle de l'Alberta, The Spirit of Alberta.Le Plan stratégique 2011-­2014 vise principalement à fournir aux Albertains des occasions de mettre en valeur et d'apprécier l'art, de même que de participer à celui­-ci, et à leur fournir les ressources pour y arriver. Il vise également à renforcer la valeur qu'ont les arts aux yeux des Albertains en tant qu'expression de leur culture, et à faire en sorte que la collection d’œuvres d’art de l'AFA soit bien connue par ceux-­ci et qu'elle soit accessible à la population de toute la province.

Liens (en anglais) :

Haut de la page

Forum @LON

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a tenu le Forum @LON – option numérique le 28 et 29 septembre 2011. Ce forum a réunit plus d'une centaine d'artistes, d'écrivains, de gestionnaires, de partenaires gouvernementaux et de représentants des industries culturelles concernés par le sujet des arts numériques. Les participants se sont appuyés sur les résultats des consultations disciplinaires et des forums en vue d'établir un consensus sur les scénarios d'action portant sur la création, la production, la promotion/mise en marché et la diffusion. Un rapport synthétisant l'ensemble des résultats des démarches accomplies dans le cadre du Projet @LON et présentant les recommandations du CALQ sera remis à la ministre responsable à la fin d'octobre 2011.

Liens:

Haut de la page

Nomination d’un nouveau directeur et chef de la direction au Conseil des arts de l’Ontario

Martha Durdin, présidente du Conseil des arts de l’Ontario (CAO), a annoncé la nomination de Peter Caldwell au poste de directeur et chef de la direction du Conseil des arts de l’Ontario. Il succède à John Brotman, qui prend sa retraite après avoir passé dix ans à la tête du CAO.

Toute la carrière de Peter Caldwell s'est déroulée dans le domaine des arts. De 1994 à avril 2011, Peter Caldwell était vice-président des finances et de l’administration à l'Université de l'EADO (anciennement l’École d’art et de design de l’Ontario). Il a été directeur général de l’Arts Foundation of Greater Toronto (1985-1994), où il était responsable de la programmation, du marketing et de la gestion financière de l’ensemble des activités, y compris ArtsWeek et les Toronto Arts Awards. Il a été auparavant directeur des programmes de la Toronto Theatre Alliance (1981-1983), consultant en théâtre au ministère de la Culture et des Loisirs de l’Ontario (1980-1981) et coordonnateur des programmes de formation à Theatre Ontario (1977-1980).  Dans le cadre de ses activités bénévoles, Peter Caldwell siège ou a siégé aux conseils d’administration de la Fondation Laidlaw, de Toronto Artscape Inc., du Design Exchange, du Performing Arts Development Fund of Toronto et de Platform 9 Theatre. Il a également siégé au comité d'examen des grandes demandes de subvention de la Division des affaires culturelles de la Ville de Toronto. Peter Caldwell détient un MBA de la Richard Ivey School of Business de l’Université Western Ontario. Il a un baccalauréat de l’Université Stetson de DeLand (Floride), avec majeure en français et mineure en espanol. Il entre en fonction au CAO le 6 février 2012.

Lien : http://www.arts.on.ca/Page4410.aspx

Haut de la page

Le point sur le comité de transition de Arts Nova Scotia

Le comité de transition de Arts Nova Scotia se réunit fréquemment depuis le mois de juin 2011 dans le but d'établir un mandat qui constituera la nature opérationnelle du nouvel organisme appelé Arts Nova Scotia. Le comité indique qu'un rapport et des recommandations du ministre des Communautés, de la Culture et du Patrimoine seront présentés dans les prochaines semaines. La création d'Arts Nova Scotia fait partie intégrante d'un plan en cinq points annoncé par la province au mois de février, dont l'objectif est de renforcer le secteur des arts et de la culture. Le plan a été établi à la suite de consultations exhaustives auprès du public et des membres du secteur, lesquelles consultations ont eu lieu à l'automne 2010.

Lien (en anglais): http://www.gov.ns.ca/tch/culture-news/default-march.asp

Haut de la page

Le Rapport annuel 2010-11 du Conseil des Arts du Canada

L’an dernier, le Conseil des Arts du Canada a alloué des subventions et des paiements à plus de 21 000 artistes et organismes artistiques dans quelque 2000 collectivités, leur permettant ainsi de joindre des Canadiens de toutes les régions du pays. Le Rapport annuel 2010-2011 du Conseil des Arts présente tous les détails, notamment la façon dont le financement a été accordé, le détail du financement du Conseil par province ou territoire, une liste interrogeable des subventions et la liste des membres des comités d’évaluation.

Liens :

Haut de la page

Stratégie d’accès et d’égalité pour l’avancement des pratiques des artistes handicapés ou sourds

Le Conseil des Arts du Canada est en train de concevoir une stratégie d’accès et d’égalité complète en collaboration avec la communauté des artistes handicapés ou sourds. Un résumé de cette stratégie intitulé L’art à part entière : Stratégie d’accès et d’égalité pour l’avancement des pratiques des artistes handicapés ou sourds est maintenant accessible en ligne. La stratégie complète sera lancée en décembre 2011.

Lien : http://www.canadacouncil.ca/publications_f/recherche/publics_acces/hh129621202638543316.htm

Haut de la page

 

Autres nouvelles sur le financement des arts

La Cinémathèque québécoise et la Fondation Daniel Langlois ont conclu une entente permettant ainsi d’assurer la sauvegarde et l’accessibilité de la collection

La Cinémathèque québécoise et la Fondation Daniel Langlois sont heureux d’annoncer une collaboration historique par laquelle la Fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et les technologies cède sa collection à la Cinémathèque, qui la préservera et la rendra accessible au public.  Ainsi, la base de données de cette collection, rebaptisée la Collection Fondation Daniel Langlois de la Cinémathèque québécoise, est désormais accessible en ligne sur le site de la Cinémathèque.

Lien: http://www.cinematheque.qc.ca/fr/cinematheque/communiques/la-cinematheque-quebecoise-et-la-fondation-daniel-langlois-ont-conclu-une-e  

Haut de la page

Rapport sommaire sur le congrès des champions des arts de 2011

Le premier congrès annuel des champions des arts a eu lieu le 29 septembre 2011 à Calgary. Organisé par Calgary Arts Development, le congrès a réuni plus de 300 artistes, administrateurs d’art, membres de conseil, volontaires, entreprises marraines, représentants élus et organismes publics de financement. Quatre principaux domaines d'action relatifs au secteur des arts ont été ciblés : (1) réunir, (2) défendre, (3) collaborer et (4) innover. Des résumés des séances se trouvent sur le site Web du congrès.

Lien (en anglais): http://congress.cada.at/summary11

Haut de la page

5e Sommet sur les arts et la culture

Le 5e Sommet mondial sur les arts et la culture, organisé par la Fédération internationale des conseils des arts et agences culturelles (FICAAC) et le Conseil des arts de l’Australie et commandité par Arts Victoria, a eu lieu du 3 au 6 octobre à Melbourne, en Australie.  Le Sommet mondial a attiré plus de 500 délégués provenant de 70 pays, et plus de la moitié des membres nationaux de la FICAAC étaient représentés lors de l’événement. Les 84 orateurs provenant de tous les continents ont discuté d’une vaste gamme de sujets sur le thème des Creative Intersections (intersections créatives).  De nombreuses présentations des conférenciers, notamment celle du professeur Brad Haseman, rapporteur du Sommet, se trouvent sur le site web du Sommet. Le rapport sur la recherche commandée pour tous les délégués, qui leur a été distribué avant le 5e sommet mondial (D'Art report 41 : Partenariats créatifs : Intersections entre les arts, la culture et les autres secteurs), a soulevé de nombreuses discussions et suscité de l’intérêt.

Lien (en anglais): http://www.artsummit.org/programme

Haut de la page

Arts Council England établit un plan visant à investir dans le financement stratégique

Au début du mois de novembre, Arts Council England (ACE) a publié des renseignements détaillés concernant la façon dont il dépenserait 440 millions de livres provenant de loteries entre 2012 et 2015.

ACE a annoncé que, pour la période de 2012 à 2015, il investira la majorité des fonds dans des programmes de financement stratégique, notamment :

  • un fonds d'investissement de 180 millions de livres;
  • un programme de tournées de 45 millions de livres, visant à ce que plus de gens en Angleterre apprennent à connaître l'art et soient inspirés par celui­ci;
  • le fonds Catalyst Arts de 50 millions de livres, annoncé antérieurement, dont l'objectif est d'aider les organismes artistiques à recueillir plus d'argent auprès du secteur privé et d'organisations caritatives;
  •  un fonds de 7,5 millions de livres destiné à organiser des groupes de discussions;
  • une somme de 4,5 millions de livres qui servira à étendre le projet Artsmark aux musées et aux galeries d'art.

On prévoit investir de 500 000 à 5 millions de livres dans chaque projet. Selon Alan Davey, directeur général de l'ACE, le thème est « le renouvellement et la souplesse », et l'ACE estime qu'il doit aider les organismes en place à devenir plus forts plutôt qu'à tout recommencer du début.L'ACE a également publié un document intitulé The Arts Council Plan 2011­15, dans lequel il établit ses priorités et ses objectifs globaux. Le chiffre clé de ce rapport est la réduction de 50 % des frais d'administration demandée par le gouvernement. Le conseil soutient qu'il a déjà réalisé des économies considérables; en effet, le nombre d'employés est passé de 622 en 2008­2009 à 491 en 2010­2011. Il fait également remarquer qu'il assume des responsabilités supplémentaires liées notamment aux musées et aux bibliothèques. Cependant, le secrétaire de la culture, Jeremy Hunt, indique que dans l'état actuel des choses, le conseil doit devenir une organisation beaucoup plus petite d'ici 2013.

Liens (en anglais):

Haut de la page

Un projet de loi d'un sous­-comité du Sénat propose un financement pour le NEA et le NEH

L'Interior Appropriations Subcommittee du Sénat des États-Unis a proposé un financement de l'ordre de 155 millions de dollars pour le National Endowment for the Arts (NEA) et le National Endowment for the Humanities (NEH) dans le cadre de l'exercice 2012. L'Americans for the Arts a témoigné devant le sous­comité plus tôt cette année afin de demander que l'on accorde un financement de l'ordre de 167,5 millions de dollars au NEA. On ne s'attend pas à ce que le projet de loi portant ouverture de crédits soit considéré par le sous­comité, car le congrès doit se dépêcher à établir de façon définitive les crédits de l'exercice 2012. Aucun échéancier n'a été fixé en ce qui concerne ce processus de rapprochement, même si le processus lié aux crédits devrait bientôt aller de l'avant étant donné que la résolution permanente devrait prendre fin le 18 novembre.

Lien (en anglais): http://www.artsusa.org/news/afta_news/default.asp

Haut de la page

Le point sur la State Arts Agency du Kansas

Lors de sa réunion du 5 octobre tenue à Topeka, le Joint Committee on Arts and Cultural Resources de la Kansas Legislature a recueilli des renseignements sur le financement des arts au Kansas et le rôle du gouvernement dans l'atteinte des objectifs culturels de l'État. La National Assembly of State Arts Agencies (NASAA) s'est vu demander d'aborder le statut du financement public et privé consacré aux arts dans l'ensemble du pays et de parler du rôle du gouvernement dans la promotion des arts. Au mois de mai, le gouverneur Sam Brownback a opposé son veto au budget de la commission, faisant du Kansas le seul État aux États-Unis à éliminer le financement des arts. L'État du Kansas a été informé par le National Endowment for the Arts qu'il n'était pas admissible à des fonds du gouvernement fédéral, ce qui a incité la présidente de la Kansas Arts Commission à déclarer que le groupe ira de l'avant avec un plan « fidèle au Kansas » qui appuie les programmes d'arts grâce à des fonds provenant du secteur privé.

Liens (en anglais):

Haut de la page

La Doris Duke Charitable Foundation crée le plus grand programme de subventions aux artistes aux États-Unis

La Doris Duke Charitable Foundation, un organisme caritatif new­yorkais de 1,6 milliard de dollars, a annoncé qu'elle s'engageait à consacrer 50 millions de dollars au cours des 10 prochaines années à une initiative spéciale intitulée Performing Artists Initiative, qui fournira jusqu'à 27,5 millions de dollars à 100 « artistes de renommée » bien établis et jusqu'à 8 millions de dollars à 100 nouveaux artistes. Les 14,5 millions de dollars restants serviront à administrer le programme et à financer une initiative dans le cadre de laquelle des artistes s'associeront à des troupes de danse et de théâtre ainsi qu'à des diffuseurs d'arts de la scène pendant des stages de quatre mois de résidence sur une période de deux ou de trois ans.  Au moins 50 stages de 75 000 $ ou de 150 000 $ seront donnés à compter de 2013.

Lien (en anglais): http://latimesblogs.latimes.com/culturemonster/2011/10/artist-grants-jazz-dance-theater-.html

Haut de la page

Établissement d'une nouvelle politique culturelle nationale en Australie

Un document de travail publié récemment par le ministre des Arts de l'Australie, l'honorable Simon Crean, fait état de la situation actuelle de l'Australie en ce qui concerne une politique culturelle nationale et présente des questions comme « Les politiques actuelles tiennent--elles compte du profil de l'Australie moderne? » et « Combien d'Australiens et d'Australiennes participent aux arts, et de quelle partie de la communauté proviennent­-ils? ». Ce document traite également des examens connexes qui sont effectués parallèlement à l'établissement d'une politique culturelle nationale. Quatre objectifs possibles de la politique culturelle nationale sont abordés dans le document de travail. De façon générale, ces objectifs sont les suivants :

  • Veiller à ce que le gouvernement appuie des initiatives qui tiennent compte de la diversité présente en Australie de nos jours et qui soutiennent et protègent la culture indigène.
  • Encourager l'utilisation de nouvelles technologies.
  • Favoriser l'excellence et renforcer le rôle des arts dans le récit des histoires australiennes.
  • Accroître la contribution économique et sociale des arts à l'économie.

Lien (en anglais): http://culture.arts.gov.au

Haut de la page

La politique culturelle de la Suisse prend une nouvelle direction

La politique culturelle de la Suisse a reçu un coup de pouce cet automne lorsque le Parlement a approuvé un budget de la culture de 669,5 millions de francs suisses (742 millions de dollars) sur une période de quatre ans. Il s'agit d'une hausse de 1,6 million de francs suisses par rapport au budget proposé par le Cabinet, qui permettra d'augmenter considérablement le financement alloué au cinéma de même qu'à la protection du patrimoine et de monuments particuliers. En plus d'approuver l'augmentation de 30 millions de francs suisses du financement alloué au cinéma de même qu'à la protection du patrimoine culturel et de monuments, le Parlement a également soutenu de plus petits projets locaux.

Lien (en anglais): http://www.swissinfo.ch/eng/politics/Cultural_policy_takes_a_new_direction.html?cid=31254304

Haut de la page

Le ministre des Arts de l'Irlande se tourne vers les entreprises pour qu'elles soutiennent les arts

Le ministre des Arts, Jimmy Deenihan, a déclaré que les entreprises devront participer davantage aux arts pour compenser l'absence de financement gouvernemental en Irlande. Le budget alloué aux arts devait être réduit de 15 % au cours des quatre prochaines années, et le financement devait provenir d'une autre source. M. Deenihan a commandé un rapport, présidé par le chef des affaires et des services bancaires commerciaux de la Ulster Bank en Irlande, John McGrane, lequel rapport visait à examiner la façon dont les entreprises et la philanthropie peuvent financer les arts.

Lien (en anglais): http://www.irishtimes.com/newspaper/ireland/2011/1010/1224305518870.html

Haut de la page

 Le gouvernement fédéral du Canada cherche à réécrire les règles concernant les dons de charité

Le gouvernement fédéral du Canada procède actuellement à une révision complète de la façon dont elle finance les organismes caritatifs et les organismes à but non lucratif. Elle promet une nouvelle ère de responsabilité dans laquelle les entreprises et les citoyens assumeront une plus grande partie des coûts liés aux dons.  Les politiques envisagées comprennent la mise en place de nouvelles règles concernant l'impôt pour permettre aux organismes caritatifs et aux organismes à but non lucratif d'amasser des fonds dans le cadre d'activités parallèles, et l'augmentation des crédits d'impôt personnels pour les personnes qui font des dons de charité. La première étape consistera à apporter des modifications aux subventions traditionnelles.

Lien (en anglais): http://www.theglobeandmail.com/life/giving/giving-news/ottawa-looks-at-rewriting-rules-on-charitable-giving/article2216738/

Haut de la page

Projet de loi sur le droit d'auteur (Projet de loi C-11) 

Le 29 septembre, le ministre du Patrimoine canadien James Moore et le ministre de l'Industrie Christian Paradis ont annoncé la réintroduction de la Loi sur la modernisation du droit d'auteur, nouvellement appelée Projet de loi C-11. Le projet de loin demeure inchangé par rapport à la première version, le projet de loi C-32. Le ministre Moore a indiqué qu'il espérait que le projet de loi soit présenté à la Chambre des communes avant Noël.

Lien : http://www.ic.gc.ca/eic/site/crp-prda.nsf/fra/accueil

Haut de la page

 

Analyse et nouvelles ressources

Étude sur l'engagement dans les arts en Ontario 

En Octobre, le Conseil des arts de l’Ontario (CAO) a publié les résultats de l'étude intitulée Étude sur l'engagement dans les arts en Ontario, commandée par le cabinet spécialisé en recherche WolfBrown. Ces résultats mettent en relief des défis importants pour les organismes artistiques qui cherchent à attirer le public et à accroître leur engagement. L'étude se penche sur toutes les activités artistiques, des activités traditionnelles axées sur le public (spectacles sur scène, visites de galeries d'art) aux activités artistiques plus personnelles (jouer un instrument de musique, peinture, leçons de danse), en passant par la création artistique à l'aide de médias électroniques, imprimés ou numériques.

Lien : http://www.arts.on.ca/Page4404.aspx

Haut de la page

Getting In On the Act: How Arts Groups are Creating Opportunities for Active Participation

Getting In On the Act: How Arts Groups are Creating Opportunities for Active Participation a été commandée par la James Irvine Foundation à WolfBrown. Cette étude tire ses conclusions sur l'examen de plus d'une centaine d'organismes artistiques sans but lucratif et sur les opinions d'experts américains, anglais et australiens. De plus en plus, les artistes et les organismes artistiques intègrent les pratiques artistiques actives dans leur travail, souvent grâce à des collaborations ou des partenariats. Cette étude présente un nouveau modèle pour comprendre les niveaux d'engagement envers les arts, en plus d'études de cas de pratiques artistiques participatives. Elle s'intéresse également à plusieurs inquiétudes des organismes artistiques en lien avec le soutien des pratiques artistiques participatives, et donne des pistes d'exploration concernant cette tendance.

Lien (en anglais) : www.irvine.org/active

Haut de la page

Culture 3.0 : Incidence sur les ressources humaines dans le domaine des arts

En novembre 2011, le Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) a publié une étude intitulée Culture 3.0 qui cerne et analyse l'incidence des technologies numériques émergentes sur les ressources humaines du point de vue des employeurs et des travailleurs du domaine culturel. Menée par le Groupe Nordicité, cette étude a été réalisée au moyen d'un processus hautement consultatif, et évalue l'incidence des technologies numériques sur l'ensemble du cycle de création, de l'activité créatrice à la production en passant par la diffusion et la préservation.

Lien : http://www.culturalhrc.ca/research/digitalimpact/index-f.asp

Haut de la page

Fusing Arts, Culture and Social Change : Repenser les pratiques de subvention des fondations

Le rapport intitulé Fusing Arts, Culture and Social Change du National Committee for Responsive Philanthropy de Washington donne un aperçu des raisons impérieuses sur le plan démographique, esthétique et économique pour lesquelles les fondations devraient repenser leurs pratiques de subvention afin de demeurer au fait des changements dans le secteur culturel et de continuer d'être en rapport avec les besoins changeants des communautés. Le rapport indique que les subventions accordées par les fondations ne cadrent plus avec les données démographiques de plus en plus diverses du pays. Une grande partie du financement est alloué aux institutions plus traditionnelles, comme les principaux musées, opéras et orchestres symphoniques. De récents sondages démontrent cependant que la fréquentation de ces institutions est en baisse, et que plus de personnes sont intéressées par les groupes artistiques communautaires.

Lien (en anglais): http://www.ncrp.org/index.php?option=com_ixxocart&Itemid=41&p=product&id=65&parent=12.

Haut de la page

Des films de l’ONF sur les Inuits sont distribués en ligne et dans les communautés du Nord

Des films de l’Office national du film du Canada (ONF) sur les Inuits et le Nord qui ont été réalisés au cours des 70 dernières années sont distribués en ligne et dans des communautés éloignées dans le cadre d'une nouvelle initiative lancée au début de novembre. Unikkausivut : Transmettre nos histoires permettra de rendre accessible au reste du pays plus de 100 films créés par l'ONF en vue d'accroître l'intérêt de la population canadienne à l'égard des enjeux dans le Nord. L'ONF, le Secrétariat des relations avec les Inuits, le gouvernement du Nunavut et des groupes inuits collaborent également pour présenter ces films dans le Nord. Selon Tom Perlmutter, le président de l'ONF, la création d'un accès en ligne n'était pas suffisante compte tenu de l'accès limité à Internet dans les communautés du Nord.

Lien (en anglais) : http://www.cbc.ca/news/arts/story/2011/11/02/nfb-inuit-film-project.html

Haut de la page

PressPausePlay : Un film sur la peur, l'espoir et la culture numérique

La révolution numérique de la dernière décennie a permis aux gens d'exprimer leur créativité et leur talent comme jamais auparavant, entraînant ainsi des possibilités créatrices illimitées. Toutefois, la culture démocratisée signifie-­t­-elle que l'art, le cinéma, la musique et la littérature sont meilleurs ou que le talent véritable est noyé dans le vaste océan numérique de la culture de masse? S'agit­il d'une démocratie culturelle ou de médiocrité? Voilà la question abordée dans PressPausePlay, un documentaire regroupant des entrevues avec quelques­uns des créateurs les plus influents de ce monde au cœur de l'ère numérique. Le film a été tourné à l'échelle mondiale entre août 2009 et janvier 2011. On a enregistré plus de 150 heures d'entrevue avec des créateurs et des penseurs de partout au monde qui représentent l'état de la culture numérique d'aujourd'hui.

Lien (en anglais) : http://www.presspauseplay.com

Haut de la page

 

Avis importants

Date de révision : 2011-12-01